Catégories
Blog

Le cannabis est-il bénéfique pour une bonne santé du foie ?

Introduction

Le cannabis peut-il m’aider à maintenir mon foie en bonne santé ? Vous pouvez trouver sur Internet toute une série d’articles et de publications qui affirment cela, et cela semble être vrai !

Le système endocannabinoïde ne cesse de nous étonner, il est impliqué dans de nombreux processus importants du corps humain. Parmi eux figurent le système nerveux central, et le système digestif, ce dernier étant celui dont nous parlons dans ce post, plus précisément en ce qui concerne la santé du foie, l’un de ses principaux organes.

Le foie est l’un des organes du système digestif les plus touchés par l’abus de substances telles que l’alcool. Ces conditions sont potentiellement dangereuses car, à moyen et long terme, elles endommagent d’autres organes et peuvent provoquer la mort de ceux qui en souffrent.

L’ironie est que prendre soin de la santé de notre foie n’est pas si compliqué, il suffit d’avoir de bonnes habitudes alimentaires, d’être responsable avec la consommation d’alcool et d’être physiquement actif. Et si vous voulez donner un plus à la prévention des maladies de cet organe, vous pouvez inclure des produits cannabiques dans votre alimentation

Le THC, la substance la plus connue et la plus utilisée dans la plante, réduit le risque de maladies telles que la cirrhose ou le foie gras, venez découvrir pourquoi !

Qu’est-ce que le cannabis et comment peut-il contribuer à la santé ?

Le cannabis compte de nombreuses variétés, mais elles ont toutes une composition assez similaire : outre les substances chimiques présentes dans toutes les plantes de la planète, elles contiennent des substances appelées cannabinoïdes, dont les plus importantes sont le tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD), qui sont respectivement le composé psychoactif et le composé purement médicinal.

Cela ne veut pas dire que le THC ne présente pas d’avantages pour la santé ; en fait, il en a plusieurs. La seule chose à garder à l’esprit est qu’il vous fera planer quand vous l’utiliserez, et que vous ne pourrez pas conduire ou faire certaines activités qui exigent une pleine conscience.

Le THC est très apprécié pour son effet psychoactif, bien sûr. Mais cela ne vous aide pas seulement à voler dans votre imagination, car pendant ce temps, la substance active la régénération cellulaire dans votre cerveau, ce qui diminue le stress neuronal et vous fera vous sentir beaucoup plus calme après une journée difficile.

Il vous aide également à vous endormir, oxygène votre corps, est anti-inflammatoire, contrôle les nausées et peut également être utilisé pour réduire les dommages du sevrage causés par des drogues telles que l’alcool, le tabac, la cocaïne, entre autres.

On croit à tort que le THC est nocif, mais rien ne saurait être plus éloigné de la vérité. Utilisé de manière responsable, le THC est une substance tout à fait sûre. On considère seulement qu’il doit être contre-indiqué chez les personnes hypertendues, car il peut modifier la pression artérielle. Pour toute personne ne souffrant d’aucune affection liée à l’hypertension, il n’y a pas de problème.

De plus, c’est une substance incroyablement polyvalente : fumer de la marijuana n’est que l’une des façons les plus courantes de l’utiliser.
Il existe également des aliments, des sucreries et des boissons à base de THC qui peuvent constituer une alternative délicieuse et saine.

Pourquoi est-il nécessaire d’avoir un foie sain ?

Le foie a trois fonctions principales : la détoxification, la synthèse et le stockage. La désintoxication est, comme on le dit, l’élimination des substances toxiques que nous ingérons, comme l’alcool.

La synthèse, quant à elle, consiste en la métabolisation des glucides, des lipides et des protéines, en plus d’être responsable de la production de bile, une substance essentielle à la digestion. Enfin, le foie stocke les vitamines (A, D, E, K) et le glycogène, les sucres nécessaires à l’énergie de l’organisme.

Tout dommage au foie entraînera une altération de ces fonctions, qui à son tour déclenchera des problèmes dans d’autres organes. Si le foie ne remplit pas sa fonction de filtre contre les substances toxiques, celles-ci pourraient même entraîner de très graves problèmes et même la mort. S’il ne se métabolise pas correctement, il pourrait produire des troubles alimentaires, également très graves.

Et s’il ne stocke pas les sucres nécessaires à l’organisme, nous n’aurions pas l’énergie nécessaire pour faire face au quotidien. Il ne suffit pas de s’attarder sur l’importance de cet organe vital, n’est-ce pas ?

À quoi ressemble une bonne santé du foie ?

Maintenir la santé du foie n’est pas une tâche très complexe. Il suffira, comme nous vous l’avons dit il y a un instant, de maintenir des habitudes saines : une alimentation variée et nutritive, qui comprend un peu de chaque groupe d’aliments. Un foie en bonne santé est un foie qui non seulement varie les types d’aliments, mais qui équilibre également les vitamines et les minéraux qu’ils apportent à l’organisme.

Cela signifie que nous ne devons pas tomber dans les excès, puisque, par exemple, abuser d’aliments contenant de la vitamine A, pourrait être toxique pour le foie. De plus, l’excès de fer favorise l’oxydation du corps.

L’alcool est le principal facteur de risque pour le foie, car les gens abusent souvent de cette substance lors de fêtes ou d’événements sociaux. Saviez-vous que le foie n’est capable de métaboliser qu’environ 10 millilitres d’alcool en une heure ? C’est pourquoi, lorsque vous consommez plus que cette quantité, vous commencez à ressentir les effets de l’ivresse, et c’est juste après ce point que le foie est affecté.

Cela ne veut pas dire que vous ne devez plus boire, mais plutôt que vous devez boire intelligemment : optez pour des boissons non alcoolisées, à faible teneur en alcool, et buvez moins pendant cette période d’une heure, afin de permettre à l’organe vital de faire son travail de manière optimale.

Enfin, l’exercice est essentiel. Nous, les humains, n’avons pas évolué pour être sédentaires, au contraire, nous sommes conçus pour bouger beaucoup ! Des séances de 30 minutes par jour, plusieurs fois par semaine, accompagnées d’une hydratation adéquate, seront plus que suffisantes pour vous maintenir en bonne santé sans devenir esclave de la salle de sport.

Comment le cannabis peut-il nous aider à préserver la santé de notre foie ?

La consommation de marijuana contribuera-t-elle à maintenir mon foie en bonne santé ? Oui, monsieur ! Comme vous vous en souvenez peut-être, nous vous avons dit qu’une alimentation équilibrée et une consommation réduite d’alcool peuvent être les meilleurs outils pour cette tâche, et cette plante peut vous aider à réaliser les deux. D’une part, il est bien connu que le THC stimule l’appétit, vous pouvez donc l’utiliser au cas où vous ne seriez pas trop gourmand.

En outre, le tétrahydro-cannabivarine (THCV), un autre composant du cannabis, peut prévenir ou réduire l’obésité et réguler la glycémie, car il a l’effet inverse du premier : il réduit l’appétit.

La marijuana est également largement utilisée pour prévenir la consommation d’autres substances, telles que l’alcool, ainsi que pour traiter l’anxiété et la dépression causées par le sevrage chez les personnes dépendantes de l’une de ces substances.

Avantages du cannabis pour le foie.

Les bienfaits du cannabis sont nombreux, et la santé du foie est certainement l’un d’entre eux. Mais en quoi cela peut-il m’aider concrètement ?

1. elle pourrait aider à traiter les symptômes de la stéatose hépatique

Le foie gras est une maladie chronique assez courante chez les personnes souffrant d’obésité et de diabète de type 2. Elle est causée par un excès de graisse ou de toxines dans l’organisme. Il en existe deux types : les non-alcooliques et les alcooliques. Dans le cas du foie gras alcoolique, il est produit par cette substance et consiste en l’accumulation de particules toxiques nocives dans le foie, qui finissent par endommager cet organe et ses fonctions.

Tous les types de foie gras présentent des symptômes similaires, et ne sont pas perceptibles aux premiers stades de la maladie. À mesure que la maladie progresse, la fatigue, la perte d’appétit, la perte de poids et les douleurs abdominales se manifestent souvent.

Cette étude de 2017 montre que, lors de tests préliminaires, le cannabis peut réduire les effets de la graisse du foie. Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques, la marijuana peut également stimuler l’appétit et traiter les symptômes les plus avancés de la maladie, tels que l’inflammation du foie et les douleurs abdominales.

2. Elle peut contrôler certains symptômes de la cirrhose du foie

La cirrhose du foie est une maladie très grave, qui survient chez des patients souffrant d’autres affections hépatiques qui endommagent le foie et provoquent des cicatrices et diverses lésions de l’organe. Cela entraîne une insuffisance hépatique et, si elle n’est pas traitée, le risque de décès est élevé.

La cirrhose peut provoquer beaucoup de douleurs, de fatigue, un manque ou un excès d’appétit, selon les cas. Les douleurs abdominales peuvent être perturbées par le mode de vie de la personne qui en souffre. Le cannabis, grâce à ses propriétés analgésiques et anti-inflammatoires, peut contribuer à améliorer cette condition. Loin d’être un remède, elle pourrait contribuer à améliorer la qualité de vie du patient.

3. Prévenir la stéatose causée par l’hépatite et/ou le VIH

L’hépatite virale est un type d’infection qui provoque des dommages et une inflammation du foie. De nombreux virus provoquent des hépatites. Les hépatites A et E peuvent provoquer des infections aiguës, tandis que les hépatites B, C et D peuvent causer des maladies aiguës et chroniques.

L’hépatite cause des dommages au foie et peut également provoquer une cirrhose ou une cicatrisation du foie. La cirrhose peut entraîner une insuffisance hépatique, un cancer du foie et même la mort.

La marijuana peut aider à prévenir la stéatose chez les patients atteints du VIH ou de l’hépatite C, qui est la version la plus aiguë et la plus dangereuse de la cirrhose, selon une étude réalisée par une université du Québec. Des tests ont montré que les volontaires qui l’utilisaient quotidiennement étaient protégés par leur foie contre les dommages causés par ces maladies.

Quels sont les composants spécifiques du cannabis qui peuvent aider à la santé du foie ?

Les trois composants les plus impliqués dans le traitement et la prévention des maladies du foie sont le THC, le THCV et la CBD. Les deux premiers pour leurs propriétés d’appétit. Ils peuvent la contrôler, en l’augmentant dans le cas du THC et en la diminuant dans le cas du THCV. Le THC combat également la fatigue due à certaines affections telles que la stéatose hépatique.

La CBD sera un atout majeur dans le traitement des symptômes physiques, tels que la douleur et l’inflammation dues à l’une des maladies du foie. De plus, comme il s’agit d’un anxiolytique efficace, il peut réduire les symptômes psychiatriques souvent causés par les variantes de l’hépatite.

Il ne faut pas sous-estimer le potentiel de la marijuana en tant que substitut non nocif de drogues telles que l’alcool, le tabac ou la cocaïne.

Comment puis-je consommer du cannabis à des fins médicales ?

Un nombre croissant de villes et de pays du monde entier légalisent désormais l’usage médical et/ou récréatif du cannabis. Pour savoir comment acheter des produits à base de cannabis en toute sécurité, consultez vos autorités locales.

Pour le cas spécifique de la santé du foie, nous recommandons d’inclure ses produits alimentaires nombreux et variés dans votre alimentation quotidienne. Vous pouvez acheter des produits à tartiner tels que du beurre de laiterie, du beurre de cacahuète ou du beurre d’amande. Des huiles comestibles à inclure dans vos préparations, des aliments frits et une immense quantité de desserts.

Vous pouvez également utiliser des vaporisateurs à base de plantes ou des pipes à eau, qui sont les alternatives les plus respectueuses des poumons au tabagisme. Si vous êtes de la vieille école et que vous préférez vous en tenir aux cigarettes de marijuana traditionnelles, les avantages devraient être les mêmes, mais avec les mêmes conséquences.

Quel professionnel de la santé dois-je consulter ?

Les hépatologues sont les spécialistes de la détection et du traitement de tout type d’affection hépatique. Si vous souffrez d’une maladie du foie, ce sont les meilleures personnes à qui demander, car en plus du cannabis, vous devriez utiliser des médicaments standard pour traiter les dommages physiques causés à votre foie, par exemple. La marijuana ne peut être utilisée qu’en complément d’un traitement ou comme mesure préventive.

Sur ce dernier point, il est important d’ajouter que, si vous voulez seulement prévenir ces maladies et maintenir un état optimal de votre foie, il n’est pas nécessaire d’aller chez le médecin. En outre, dans de nombreux endroits où la consommation de cannabis est légale, vous pouvez acheter la plupart de ces produits en toute sécurité et sans ordonnance.

Conclusion

Bien que les études sur le sujet ne soient pas nombreuses, le cannabis s’est avéré être un grand allié pour maintenir la santé du foie à son meilleur.

Compléter sa consommation par une alimentation variée et équilibrée et un bon régime d’activité physique garantira sans aucun doute un foie sain, ainsi que la prévention de maladies telles que la stéatose hépatique ou la cirrhose.

La recherche devrait aller beaucoup plus loin, mais avec le temps, le cannabis sera utilisé dans le traitement de différentes maladies du foie.

Catégories
Blog

Propriétés anti-inflammatoires de la CDB : utilisations et applications

Introduction

Vous vous demandez constamment quelle solution naturelle vous pouvez trouver pour les inflammations ?

Les propriétés anti-inflammatoires de la CBD sont de plus en plus populaires dans le monde entier. La CBD est l’un des principaux composants du cannabis. Elle est la source de nombreux produits médicaux à base de marijuana, et des millions de personnes l’utilisent déjà pour traiter divers problèmes inflammatoires qui sont apparus dans leur vie.

Des scientifiques du monde entier ont étudié les avantages de la CBD pour le corps humain. La définition des propriétés anti-inflammatoires de la CBD devient de plus en plus précise et ses produits sont de plus en plus courants.

Alors pourquoi ne pas essayer cette composante bénéfique ?

Qu’est-ce que la CDB ?

La CBD est l’un des deux principaux composants du cannabis. Alors que le THC est le composant psychotrope qui peut vous faire planer, le CBD est celui qui vous détend et même vous guérit. Lorsque vous utilisez le CBD, vous n’ingérez ni n’appliquez de quantités importantes de THC, donc si le produit est de bonne qualité, il n’y a pas de risque que vous soyez défoncé.

La marijuana peut aujourd’hui être commercialisée avec de fortes concentrations de CBD, il est donc possible de l’utiliser sans se défoncer. Toutefois, il est beaucoup plus courant que la CBD soit utilisée sous d’autres formes.

Quelles sont les propriétés de la CDB ?

La CBD possède d’énormes propriétés qui entraînent une révolution dans la guérison de multiples affections. L’applicabilité efficace de la CBD a été démontrée chez les enfants épileptiques. En outre, des études ont également montré que le CBD peut être très bénéfique dans le traitement de la douleur chronique ou de l’anxiété sociale.

La marijuana à usage médical est de plus en plus choisie par les professionnels de la santé en raison de ses propriétés de gestion de la douleur et des maladies. Dans tout cela, il a été démontré que les propriétés anti-inflammatoires du CBD sont nombreuses, et c’est pour cette raison que de nombreuses personnes l’utilisent dans leurs traitements.

La CBD peut-elle aider à lutter contre les inflammations ?

La réponse, catégoriquement, est oui. Le CBD peut vous aider à résoudre vos problèmes inflammatoires. Tout d’abord, vous devez savoir que l’inflammation peut se produire n’importe où dans votre corps, qu’elle soit externe ou interne. La CBD peut vous aider à les combattre grâce à leurs différentes présentations, en atteignant divers endroits.

De nombreuses études suggèrent ou prétendent que la CBD a des propriétés anti-inflammatoires. Beaucoup d’entre elles ont été réalisées avec des souris, mais il existe aussi des études qui ont montré ses effets sur l’homme. C’est pourquoi, si vous souffrez d’une maladie ou d’une affection impliquant une inflammation, le CBD peut vous aider à la réduire.

Comment les propriétés anti-inflammatoires de la CDB ont-elles été étudiées ?

La CBD a un obstacle majeur à surmonter en matière de recherche. Comme la marijuana est illégale dans de nombreux pays, les études sur les effets positifs de la CBD sur le corps humain sont assez limitées. Cela a empêché la recherche sur les propriétés anti-inflammatoires de la CBD de progresser rapidement, bien que certains résultats montrent déjà une tendance évidente.

Vous vous demandez peut-être comment profiter des propriétés anti-inflammatoires de la CBD ?

Il est conseillé de jeter un coup d’œil à certaines des études qui ont été réalisées sur le sujet. Mais gardez une chose à l’esprit : les effets de la CBD sont généraux, ils pourraient donc très probablement s’appliquer à vous.

1. Les patchs pour les maladies rhumatismales

Vous souffrez de maladies rhumatismales ? Avec l’âge, toutes les maladies rhumatismales ont tendance à apparaître ou à augmenter. Bien qu’elle soit courante et, dans la plupart des cas, sans gravité, elle doit être traitée. L’une des manifestations les plus fréquentes de la rhumatoïde en général est l’inflammation.

Les propriétés anti-inflammatoires de la CBD pourraient-elles aider ?

Selon une étude réalisée sur des souris, le CBD peut aider à combattre l’inflammation dans les maladies rhumatismales. Ce qui se passe, c’est que son administration par voie orale, surtout sublinguale, a donné des résultats variés. Alors, quelle solution ont-ils proposé ? L’application transdermique, c’est-à-dire les patchs.

Avec les patchs CBD, l’étude suggère que les maladies rhumatismales pourraient être traitées. En outre, cela pourrait réduire les risques d’ingestion de toute autre manière.

2. Remplacement de l’ibuprofène pour les athlètes

Le CBD peut être utilisé pour traiter la douleur qui survient fréquemment chez les athlètes. Le sport exige un tel effort physique qu’il est très courant d’avoir des douleurs musculaires et toutes sortes de douleurs. En réponse, de nombreux athlètes choisissent souvent de prendre de l’ibuprofène, qui est le médicament de choix pour traiter la douleur. Toutefois, certains ont récemment choisi de prendre la CBD comme substitut de l’ibuprofène.

Les propriétés anti-inflammatoires de la CBD pourraient être à l’origine de son utilisation dans le sport. Il existe de nombreux témoignages qui indiquent l’efficacité de son utilisation. Par exemple, le cycliste professionnel et champion des États-Unis, Andrew Talansky, a déclaré qu’après avoir consommé de la CBD, il a immédiatement ressenti une différence notable.

Un autre exemple est celui du cycliste de renommée mondiale Floyd Landis, vainqueur du Tour de France 2006. Landis utilise la CBD depuis 2015 pour tenter de gérer la douleur chronique causée par une blessure permanente à la hanche.

Alors, vous êtes un athlète et vous faites face à la douleur ? Le CBD a peut-être beaucoup à vous offrir.

3. Effets anti-inflammatoires dans le traitement de la pancréatite

Les maladies liées au pancréas sont difficiles à guérir pour la médecine, mais le CBD peut aider en raison de ses effets anti-inflammatoires.

Quel que soit votre niveau, avoir un problème de pancréas est un processus qui nécessite une attention médicale. Plus les médecins ont de solutions et d’alternatives à leur disposition, plus les chances de guérison sont grandes. Les propriétés anti-inflammatoires du CBD se sont avérées efficaces dans le cas de la pancréatite.

Dans une étude mixte entre l’université de Tongji en Chine et l’université Ludwig Maximilians en Allemagne, les effets de la CBD ont été étudiés chez des souris atteintes de pancréatite. Les animaux ont été amenés à avoir une pancréatite puis traités avec de la CBD. Les effets produits par ce composant du cannabis étaient incroyables.

Les souris ont d’abord diminué leur activité enzymatique et amélioré le tissu pancréatique. Mais le plus impressionnant : les animaux ont montré des effets anti-inflammatoires sur le pancréas, si bien que la maladie a pu commencer à s’atténuer.

4. Réponse à l’inflammation chronique, même dans les cancers

De nombreux professionnels de la santé se tournent vers le CBD pour obtenir une réponse spécifique, précise et efficace à l’inflammation chronique que génèrent différentes maladies.

Une réponse efficace dans certains cas et la rapidité avec laquelle elle est mise en œuvre sont essentielles, et la CBD pourrait être un collaborateur à cet égard. Les cannabinoïdes en général se sont avérés être de bonnes options pour contribuer au traitement de maladies graves, telles que le cancer.

Selon une étude de l’Université de Caroline du Sud, les cannabinoïdes ont beaucoup à dire à ce sujet. Cette étude porte sur les cannabinoïdes en général, dont la CBD fait partie, et donne des résultats impressionnants et très clairs.

Leurs conclusions indiquent que les cannabinoïdes éliminent l’inflammation et diminuent les symptômes de la maladie en général. Cela permettrait de démontrer les propriétés anti-inflammatoires de la CBD.

Mais cette étude va beaucoup plus loin, car elle aborde des questions spécifiques. Dans le cas des cancers qui se sont développés à la suite d’une inflammation chronique, les cannabinoïdes pourraient être une réponse rapide et efficace pour le traitement de la maladie.

En outre, il peut inhiber la croissance des tumeurs et éliminer l’inflammation. Qui peut donc douter des propriétés anti-inflammatoires de la CBD et de son application dans différentes maladies ?

5.Traitement de la dermatite de contact allergique

L’utilisation du CBD sur la peau connaît une croissance exponentielle et pas seulement dans la partie esthétique, puisque des maladies telles que la dermatite de contact peuvent être soulagées grâce au CBD.

Certaines personnes utilisent des lotions qui sont appliquées pour combattre les douleurs musculaires. D’autres envisagent même d’utiliser la CBD pour le traitement de l’acné, car elle pourrait aider à améliorer l’aspect de la peau. Cependant, il existe des maladies beaucoup plus courantes qui peuvent évoluer vers des affections graves, comme la dermatite. Les propriétés anti-inflammatoires de la CBD pourraient également y jouer un rôle.

Vous souffrez de dermatite de contact après avoir porté des accessoires ou des vêtements ? Vous êtes-vous déjà demandé comment l’huile de cannabis est utilisée pour la dermatite ? Alors peut-être que cette recherche pourra vous guider dans votre traitement.

Dans une étude italienne conjointe entre le Conseil national de la recherche, l’Université de Naples Federico II et la société Epitech Group SpA, les effets de la CBD sur la dermatite de contact allergique ont été analysés.

Bien qu’il s’agisse d’un modèle expérimental, dans ce cas, la CBD a augmenté les niveaux d’AEA et a inhibé la dose induite de la maladie. Ainsi, l’étude a pu conclure que les propriétés anti-inflammatoires du CBD ont une application sur ce type de dermatite de contact. Bien qu’il n’existe pas encore de traitements suggérés médicalement acceptés, l’huile de CBD ou une autre présentation topique peut aider à soulager les symptômes.

6. Application de la CBD dans les maladies de l’intestin irritable

Les maladies liées à l’inflammation intestinale peuvent être soulagées par la CBD. Plus précisément, le syndrome du côlon irritable est une maladie qui touche des millions de personnes dans le monde. Également abrégé en SII, c’est une maladie qui devient souvent chronique et ceux qui en souffrent n’arrêtent pas de ressentir des symptômes tels que des malaises ou des gaz dans l’estomac.

La CDB peut également aider à cet égard, car des traitements sont déjà en cours de développement qui pourraient soulager les spasmes du côlon. L’université de Wageningen aux Pays-Bas étudie si une gomme contenant du CBD peut aider à réduire ces spasmes et à soulager le syndrome.

En outre, les propriétés anti-inflammatoires du CBD peuvent aider les personnes atteintes de maladies intestinales irritables à condition que des médicaments à faible toxicité et à faible coût soient largement développés avec le CBD. Ceux-ci seraient complémentaires à un traitement chimique standard, voire à sa partie principale.

Une étude conclut que l’utilisation de la CDB pour les maladies inflammatoires de l’intestin peut être très favorable
En effet, l’étude rapporte que la CDB peut interagir sur certains sites grâce à ses récepteurs. Cela permettrait de développer des médicaments contre les maladies inflammatoires de l’intestin, telles que la colite.

Si vous souffrez de l’une de ces conditions, qu’attendez-vous pour obtenir la CBD ?

Et la CBD aide-t-elle à lutter contre l’arthrite ?

Si vous souffrez d’arthrite, le CBD peut vous aider. L’arthrite est une maladie chronique qui enflamme les articulations et peut éventuellement entraîner une atrophie des articulations. Cela crée beaucoup de douleur, et le CBD a quelque chose à dire à ce sujet, car il combine des propriétés anti-inflammatoires, mais aussi des propriétés analgésiques.

Les avantages de la CBD pour l’arthrite sont innombrables. En général, lorsque la CBD est utilisée pour cette affection, on utilise souvent des produits à application topique tels que des crèmes et des baumes. Toutefois, cela dépendra du traitement et de la surveillance médicale nécessaires dans ces cas. Mais surtout, le CBD sera également à vos côtés en cas d’arthrite.

Comment constater le soulagement de la CBD sur une inflammation ?

Le CBD ne produit généralement pas de soulagement immédiat de l’inflammation, bien que tous les cas ne soient pas les mêmes. Lorsque vous commencez un traitement, les gens veulent ressentir le changement immédiatement. Il n’est pas nécessaire que ce soit toujours le cas.

Comme pour tout produit, les changements à long terme produits par les propriétés anti-inflammatoires de la CBD peuvent prendre du temps à se produire. Cependant, la CBD a des effets immédiats : relaxation et réduction de l’anxiété.

De même, si vous suivez un traitement médical qui consiste à prendre du CBD pour réduire l’inflammation dans une partie de votre corps, vous devez être patient. Les médecins vous tiendront informés de toute évolution de votre cas. Ne désespérez pas.

L’utilisation de la CBD est-elle sûre ?

Le CBD est sûr et vous ne devriez pas avoir à vous inquiéter. Oui, la CBD vient du cannabis, mais cela ne veut pas dire que vous vous défoncez. Au contraire, son utilisation peut vous donner un effet relaxant et apaisant, mais vous ne perdrez jamais la tête.

Jusqu’à présent, aucun premier cas d’overdose lié à l’utilisation de la CBD n’a été enregistré. Cependant, vous devez savoir que tous les produits ne sont pas de la même qualité. Il y a donc eu des cas de personnes qui ont présenté des tableaux différents en consommant un produit qui contenait plus de THC qu’indiqué. Ce qui compte, c’est la qualité.

Si vous avez un avis médical ou un penchant personnel latent, vous pourrez consommer du CBD sans inconvénient. En outre, dans certains cas, lorsqu’il s’agit des propriétés anti-inflammatoires de la CBD, la manière de les traiter est de recourir à des produits topiques, tels que des pommades. Alors, quels risques pourriez-vous prendre ? La CBD est sûre et ses avantages sont innombrables.

Conclusion

Avez-vous vu à quel point la CBD peut vous être bénéfique dans votre vie ? Il ne s’agit pas seulement de maladies superficielles ou graves : le CBD est votre meilleur allié pour soulager différentes affections qui peuvent vous gêner. Même les propriétés anti-inflammatoires du CBD démontrent la capacité de ce composant à soulager rapidement et précisément les inflammations de toutes sortes.

Pancréatite, maladies intestinales, cancers, dermatites, douleurs rhumatoïdes, douleurs chroniques… Les applications des propriétés anti-inflammatoires du CBD sont nombreuses. Alors, pourquoi ne pas vous joindre à la vague de la CBD ?

Catégories
Blog

Le cannabis peut-il aider contre la résistance aux antibiotiques?

 

introduction

Ce qui ne vous tue pas, ne vous rend pas forcement plus fort. Ce qui est impressionnant, c’est qu’il s’applique à de nombreuses situations, comme la résistance de nombreuses bactéries aux antibiotiques qui cherchent à les éradiquer. Les antibiotiques sont censés être des médicaments développés pour lutter contre les infections bactériennes, mais ce n’est pas toujours le cas.

Le cannabis a-t-il une réponse à cela?

La science a montré que chaque fois que des antibiotiques ou des antimicrobiens sont pris, des germes sensibles meurent. Cependant, s’il existe des souches résistantes, elles peuvent croître et se multiplier. Cela ressemble à une histoire de film d’horreur, mais malheureusement, cela se produit en ce moment dans de nombreuses parties du monde.

La bonne nouvelle est que, bien que les efforts médicaux pour développer des antimicrobiens plus puissants soient un peu lents, vous pouvez maintenant revenir à la plante de cannabis ancestrale, qui peut avoir des propriétés à cet égard. Il existe encore de nombreuses lacunes à cet égard, mais dans les études disponibles jusqu’à présent, cette plante a montré une fois de plus qu’elle peut être le nouveau héros sans capuchon de l’humanité.

Qu’est-ce que le cannabis et quels sont ses avantages?

Dans la rue, il a de nombreux noms, il peut s’agir de maria, de weed, de haschisch ou simplement de marijuana. Mais saviez-vous que toutes ces dénominations ont la même origine? C’est du cannabis, une plante qui pousse dans le monde entier et qui est utilisée par diverses cultures depuis des milliers d’années, pour ses différents effets.

Le cannabis a un effet psychoactif reconnu. Grâce à l’un de ses composants, le THC, il est également utilisé comme thérapie alternative dans une série de pathologies et de troubles qui augmentent chaque jour. Il peut être utilisé et consommé de différentes manières, car toutes les parties de la plante peuvent être utilisées à des fins privées.

Ce qu’ils appellent le chanvre, par exemple, a la tige la plus longue et les feuilles les plus fines, est largement utilisé dans l’industrie et n’est pas psychoactif. Pour sa part, la marijuana se distingue par sa taille plus petite et ses feuilles plus grandes, elle a une teneur élevée en THC, elle vous droguera et est couramment utilisée pour cet effet.

Les avantages prouvés du cannabis les médicaments sont vastes. Cette plante, avec ses différents composants tels que le THC et surtout le CBD, peut aider tout type de douleur et de maladie comme l’épilepsie. Mais peut-il vraiment aider face à une forte résistance aux antibiotiques?

Qu’est-ce que la résistance aux antibiotiques?

Avez-vous déjà vu un film dans lequel il y a un virus mortel qui mute et devient plus fort que les médicaments utilisés pour le combattre? Bien sûr que oui. Il s’avère que ce sont des faits basés sur des situations réelles et possibles. C’est un phénomène qui se produit lorsque la bactérie évolue et, en effet, devient plus résistant aux antibiotiques qui sont utilisés pour traiter l’infection.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), près d’un million de personnes meurent chaque année de maladies infectieuses qui ne répondent pas positivement aux traitements antibiotiques. On estime que ce nombre pourrait augmenter dans les années à venir et même dépasser le nombre de décès dus au cancer.

Si la découverte d’antibiotiques a été l’un des plus grands développements de l’histoire de la médecine, elle est également devenue une arme à double tranchant. La survie des plus aptes a entraîné l’évolution et la permanence des bactéries qui causent les infections, malgré le traitement. À ce stade, la résistance aux antibiotiques est principalement due à une consommation excessive d’antibiotiques et à leur utilisation inappropriée.

Pourquoi y a-t-il une résistance aux antibiotiques?

Il existe plusieurs causes possibles à ce fait, parmi lesquelles celles qui sont directement liées à l’administration du médicament par le patient et celles qui correspondent aux formes de production et de développement de l’antibiotique. Nous avons alors:

  • Sur-prescription d’antibiotiques.
  • Administration inadéquate, soit pour ne pas respecter le temps de traitement complet, soit pour le dépasser.
  • Utilisation aveugle d’antibiotiques en élevage pour la consommation humaine.
  • Contrôle inapproprié des maladies et des infections dans les hôpitaux et les centres de santé.
  • Hygiène et mauvaise hygiène.
  • Faible développement de nouveaux antibiotiques et de vaccins plus puissants.

Compte tenu de ces aspects, il est alors entendu que toute personne, dans n’importe quel pays, vous pouvez avoir une infection résistante aux antibiotiques. Cela est d’autant plus vrai que les bactéries résistent naturellement aux médicaments, comme moyen de lutter contre l’intention de l’éradiquer du corps. Le problème est extrêmement grave et n’est généralement pas découvert avant l’application de l’antibiotique lui-même.

Comment le cannabis peut-il aider à la résistance aux antibiotiques?

Parmi bon nombre de ses propriétés, le cannabis s’est révélé être un antibiotique efficace. Cela se produit grâce à certains ses phytocannabinoïdes, comme le cannabidiol (CBD), le cannabichromeno (CBC) ou le cannabigerol (CBG). Tous ont été étudiés dans différentes opportunités et cas, permettant d’apprécier ces effets qui pourraient donner des indices sur le traitement de la résistance aux antibiotiques.

Rappelons que les cannabinoïdes sont des composés du cannabis, qui remplissent différentes fonctions et interagissent avec les récepteurs CB1 et CB2 de notre système endocannabinoïde (SEC). Entre autres avantages, ils parviennent à détruire les bactéries malignes d’une manière différente de celle des antibiotiques artificiels.

Pourquoi peuvent-ils aider à combattre la résistance aux antibiotiques? Eh bien, parce que les cannabinoïdes ont aussi leurs astuces pour attaquer les « superbactéries ». C’est pourquoi, souvent, les traitements antibiotiques conventionnels ne sont pas aussi efficaces que le cannabis pourrait l’être.

Une étude de cas sur le cannabis et les « superbactéries »

Superbugs? Ont-ils des pouvoirs spéciaux? D’une certaine manière, oui. Ils sont beaucoup plus forts et c’est pourquoi ils ont réussi à résister aux antibiotiques utilisés pour les combattre. Ils sont les principaux acteurs de la résistance aux antibiotiques. Les plus connus sont le SARM (résistant à la méthicilline), la TB-MR (mycobactéries multirésistantes de la tuberculose) et le CRE (entérobactéries résistantes aux carbapénèmes).

Cependant, il y a une étude dans laquelle les cannabinoïdes se sont révélés être de puissants antibactériens, même contre le SARM. Une grande partie de la recherche qui parvient à lier le cannabis en général à la résistance bactérienne est basée sur lui.

Pour mener à bien l’étude, différents cannabinoïdes ont été pris en compte, avec différentes propriétés et fonctions. L’effet du CBD, du CBC, du CBG, du CBN et du THC sur une variété de souches du Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline et les résultats étaient très positifs.

Il y avait également une activité antibactérienne exceptionnelle contre les souches MDR, qui ont été très résistantes à d’autres médicaments. Tous ces résultats donnent un coup de fouet à l’utilisation du cannabis comme médecine alternative pour lutter contre les virus très résistants aux antibiotiques standard. Cependant, comme vous pouvez le constater, les recherches sont encore très rares, bien que les données qu’elles fournissent soient de plus en plus concluantes.

Comment le cannabis interagit-il avec d’autres médicaments en même temps?

Les antibiotiques ne sont pas les seuls. Lorsque le cannabis est utilisé en même temps que d’autres médicaments ou antibiotiques, il peut y avoir une certaine interaction, qui peut inhiber ou induire les effets des drogues ou des cannabinoïdes. De cette façon, lorsque le médicament est métabolisé dans le foie, il peut agir plus lentement, en raison de l’inhibition de l’enzyme Cytochrome P450 (CYP450) par le cannabis. Dans tous les cas, gardez à l’esprit que Le CBD n’est pas tolérant, vous n’aurez donc peut-être pas besoin de plus pour avoir moins d’effet.

De nombreux médicaments peuvent stimuler ou supprimer la production de cette enzyme, provoquant les mêmes effets sur les cannabinoïdes. De cette façon, les inhibiteurs du CYP450 peuvent augmenter l’effet du THC et vice versa. Dans l’ensemble, ce sont des cas où le consommation de cannabis avec un autre médicament:

  • Médicaments pour contrôler la pression artérielle: le THC et ces médicaments peuvent abaisser excessivement la pression artérielle.
  • Anticoagulants: comme le cannabis le fait également, il peut entraîner une plus grande propension aux ecchymoses et aux saignements ou saignements.
  • Antidépresseurs et sédatifs: en combinaison avec les mêmes effets du cannabis, il peut provoquer une réaction d’étourdissement ou un sommeil intense.
  • Opioïdes: ils peuvent augmenter la sédation et l’analgésie, ce qui générerait des effets contradictoires avec le cannabis.
  • Contraceptifs: la recherche fait encore défaut à ce stade. Cependant, certains experts soulignent qu’il peut y avoir une diminution de l’efficacité et de la fiabilité des pilules, lorsqu’elles contiennent des œstrogènes, car le cannabis interfère avec cette hormone.

La résistance aux antibiotiques peut-elle être prévenue ou contrôlée?

Ce phénomène semble difficile à contrôler, étant donné qu’il provient de diverses causes. Cependant, tous les secteurs impliqués peuvent apporter des contributions pour minimiser le risque. La population générale ne peut commencer à prendre des antibiotiques que sur ordonnance et sous surveillance médicale; maintenir leurs vaccins à jour et d’interagir avec d’autres personnes, en bonne santé ou malades.

Des politiques de santé devraient être établies pour améliorer la surveillance des infections résistantes aux antibiotiques et les signaler, le cas échéant; renforcer les programmes et la mise en œuvre de mesures de prévention et de contrôle des infections; Informez les patients sur la façon de prendre correctement les antibiotiques et de prévenir les virus.

Il faut aussi, investir dans la recherche et le développement de nouveaux vaccins, les antibiotiques et les médicaments qui diffèrent des médicaments conventionnels; éviter de donner des antibiotiques aux animaux sans surveillance vétérinaire ou simplement pour prévenir les maladies chez les individus en bonne santé; promouvoir la sécurité biologique et appliquer les bonnes pratiques dans les exploitations agricoles, pour prévenir le déclenchement d’infections chez les animaux et les plantes.

Le cannabis, pour le moment, est un indice dans l’enquête sur la résistance aux antibiotiques. Il est nécessaire de rendre la légalisation plus flexible dans de nombreux pays afin de déterminer les capacités spécifiques de chaque cannabinoïde et de pouvoir les appliquer dans un traitement contre cette situation compliquée qui vole des vies jour après jour.

conclusion

Grâce aux bénéfices obtenus dans différentes études, de plus en plus de personnes remplacent leurs médecines traditionnelles par du cannabis médicinal. Ce n’est pas une mauvaise pratique, mais cela ne signifie pas que la médecine allopathique doit être radicalement exclue, en raison de l’alternative naturelle avec le cannabis. De plus, avant même d’essayer, il est essentiel de consulter un médecin spécialiste.

La consommation de cannabis n’est pas limitée aux groupes d’âge, aux classes sociales ou aux religions, et bien que de nombreuses personnes l’utilisent déjà à des fins thérapeutiques, elle n’est toujours pas considérée comme la première option lors de l’indication d’un traitement. Pourtant, cette image pourrait commencer à changer à mesure que de nouvelles études sont faites sur le potentiel de lutte contre la résistance de certaines bactéries aux antibiotiques conventionnels. Tout est dans une phase initiale, mais la relation que le cannabis propose avec la résistance semble se consolider avec le temps.

Lorsqu’une souche de virus résistante au traitement apparaît, la course contre la montre commence, à la recherche d’une solution efficace qui retarde le renforcement et la propagation de l’infection. L’industrie pharmaceutique doit faire pression sur la communauté internationale afin que la dépénalisation du cannabis devienne un fait de plus en plus solide et puisse être mise en œuvre sinon comme élément récréatif, du moins comme médecine naturelle. Les millions de personnes dans le monde qui ont une résistance aux antibiotiques attendent cela.

Catégories
Blog

Le CBD peut-il améliorer la santé des os?

 

introduction

Depuis que le scientifique israélien Raphael Mechoulam a découvert les cannabinoïdes et leurs fonctions, beaucoup a été écrit à ce sujet. Le plus connu est le THC pour ses effets psychotropes. Cependant, il est clair que ce n’est pas le seul composant de la plante de cannabis. Il existe d’autres composés qui, après avoir été étudiés chez l’animal, les boîtes de Pétri et même chez l’homme, ont donné d’excellents résultats.

L’un d’entre eux est le CBD ou le cannabidiol, un phytocannabinoïde qui se distingue par son caractère psychoactif et offre une liste importante d’avantages thérapeutiques. Extrait de chanvre, le CBD est utilisé par certaines personnes pour soulager les malaises de l’arthrite chronique, du glaucome, de la fibromyalgie, des maladies gastro-intestinales et même de certains types de cancer. Mais cela peut-il aider mes os?

Les rapports de nouveaux avantages connus de ce cannabinoïde sont récurrents pour diverses pathologies et troubles. Maintenant, nous vous apportons des informations intéressantes sur l’utilisation du CBD et ses effets sur le système osseux et le traitement de ses maladies.

Quel est le système osseux?

Dans le règne animal, pratiquement toutes les créatures ont un squelette. Elle peut être interne, comme chez les mammifères, ou externe, comme cela se produit chez les arthropodes. Ce qui compte, c’est que le squelette nous permette de bouger avec précision et coordination, avec les muscles et les articulations.

Le système osseux humain est composé de 206 os. Mais il contient également du cartilage, des tendons et des ligaments qui les aident à se connecter avec les muscles ou d’autres os. Tous ces composants du système osseux ont des caractéristiques et des fonctions différentes, ayant des éléments durs et mous, rigides et flexibles.

Les os sont les parties les plus dures et les plus résistantes des vertébrés. Ils sont constitués de calcium et d’autres minéraux, et des globules rouges sont créés à l’intérieur. Le cartilage se trouve aux extrémités des os pour les amortir et les protéger. Ils sont flexibles et composés de collagène. De son côté, les ligaments et les tendons sont des tissus épais et fibreux. Les premiers relient les os avec les articulations et les seconds les relient aux muscles.

Pourquoi utiliser le CBD?

Parmi tous les composants de la plante de cannabis, qui sont déjà plus de 100, le cannabidiol ou CBD s’est révélé particulièrement efficace pour renforcer les os. Ce est le principal composé non psychoactif de la plante et selon des études chez la souris, il aide à régénérer et à consolider les os fracturés.

Non pas que les autres phytocannabinoïdes soient inefficaces, mais la recherche a montré que le CBD à non seulement aide à souder les os fracturés, mais leur donne plus de force et d’endurance. Le THC ou le tétrahydrocannabinol a également été étudié pour les traitements médicaux dans ce domaine. Cependant, cela ne semble pas avoir les mêmes résultats dans les fractures, même en combinaison avec d’autres cannabinoïdes.

Pour sa part, diverses études suggèrent que le CBD aide à former des fibres de collagène autour de la fracture osseuse. N’oubliez pas que le collagène est une protéine qui fournit beaucoup de résistance et d’élasticité aux tissus qui en contiennent. De cette façon, lorsque l’os est traité avec du CBD, une fois guéri, il sera plus difficile de se casser et de souffrir de maladies osseuses telles que l’arthrite.

Le système endocannabinoïde et la santé osseuse

Parmi les différents systèmes qui font partie de notre corps, il y en a un qui a été récemment découvert, appelé endocannabinoide sistema. Il est responsable du maintien de l’équilibre entre les différentes fonctions du corps, des plus élémentaires et vitales à celles liées à la conscience. Ce système contrôle également la croissance des os tout au long de la vie.

Le système endocannabinoïde est directement lié au système immunitaire, il peut donc également prévenir l’apparition de maladies osseuses. L’une de ses fonctions est de réguler la quantité de matière osseuse qui est décomposée, la production de nouvelles cellules dans les os et la graisse qu’elles accumulent à l’intérieur. Dans cette tâche, les récepteurs CB1 et CB2 jouent un rôle important.

Les récepteurs CB1 et CB2, entre autres, sont les principaux composants du système endocannabinoïde. Le récepteur CB1 est associé dans la vieillesse au développement de l’ostéoporose. En revanche, le métabolisme osseux, ainsi que sa décroissance dans le temps, correspond au récepteur CB2. Ces récepteurs sont compatibles avec ceux trouvés dans le cannabis, c’est pourquoi notre corps réagit si bien à la consommation de cette plante.

Quelles sont les principales maladies osseuses?

Ils semblent être la partie la plus dure du corps, mais ils ne le sont pas. Aussi durs soient-ils, les os sont constitués d’un tas de cellules vivantes dans notre corps, donc peut développer des maladies s’il y a un déséquilibre dans le système immunitaire ou endocannabinoïde. Certains cas courants sont:

  • Cancer: Cette maladie affecte directement les cellules, elle peut donc être générée n’importe où dans le corps. Lorsqu’il se produit dans les os, il est très douloureux et affaiblit la structure osseuse. Le CBD pourrait ralentir le développement de certains types de cancer, bien que des recherches soient encore nécessaires pour connaître sa relation avec les os.
  • Ostéoporose: une pathologie courante, associée à l’âge. Elle se caractérise par une perte chronique de calcium, affaiblissant ainsi les os. Ceux-ci deviennent plus minces et plus fragiles, donc des traitements à base de calcium et de l’exercice physique sont recommandés.
  • Maladie de Paget: C’est une maladie congénitale dans laquelle se produit un épaississement et un élargissement anormaux des os et, par conséquent, du squelette.
  • Rachitisme: Elle est causée par une carence en vitamine D ou un problème interne qui empêche son absorption. Ceux qui souffrent de cette maladie, perçoivent comment leurs os s’affaiblissent progressivement, devenant très fragiles et douloureux.
  • Arthrite: Dans ce cas, l’âge n’est pas limitatif, car cette maladie peut apparaître même chez les jeunes. Il se distingue car il provoque des douleurs et des inflammations dans les articulations, notamment celles des mains et des pieds. Une autre caractéristique de cette condition est la raideur et la perte de mouvement dans les zones les plus touchées.

Causes des maladies osseuses

Le système osseux peut être affecté par plusieurs causes. Souvent, il s’agit de malformations congénitales, ou cela peut également être dû à l’influence de bactéries ou à un manque de nutriments. Entre les causes les plus courantes de maladie osseuse, on a:

Altérations génétiques

Dans de nombreux cas, les maladies peuvent être héréditaires ou simplement génétiques, comme c’est le cas de l’ostéogenèse imparfaite et de l’ostéopétrose. Ceux-ci apparaissent généralement au fil des ans et dans des groupes d’âge spécifiques.

Déficits nutritionnel

La carence en minéraux tels que le calcium et le phosphore ou la vitamine D, ainsi que le manque d’exercice adéquat peuvent être à l’origine de maladies osseuses. L’ostéomalacie, par exemple, est une maladie causée par une carence en vitamine D.

Troubles hormonaux

Des altérations telles que l’hyperparathyroïdie augmentent le risque de fracture, en raison de déficits dans la régulation du calcium, du magnésium et du phosphore. Généralement, pour cette raison, il y a des gens qui sont beaucoup plus susceptibles d’avoir des os cassés.

Médicaments et autres substances

L’utilisation de certains médicaments tels que les glucocorticoïdes est une cause fréquente de maladie osseuse, compte tenu de l’action qu’ils exercent sur le métabolisme et le système immunitaire. Par conséquent, lorsqu’il existe un tel traitement, il est nécessaire de contrer avec d’autres pratiques qui maintiennent l’état des os de manière résistante.

Comment puis-je consommer du CBD pour améliorer ma santé osseuse?

Le cannabidiol jouit de l’excellente réputation que de multiples avantages pour le traitement de nombreuses maladies ainsi que pour les soins généraux du corps. Mais ça va plus loin. Il existe actuellement une grande variété de produits CBD sur le marché. Dans les pays où le CBD est légal, il peut être obtenu sous forme de teinture, d’élixir, de produits de beauté, de gélifiés, de shampooing, de crèmes pour le visage, de tonifiants, de lubrifiant intime, de rouges à lèvres et bien plus encore. Dans l’ensemble, les façons les plus courantes de consommer du cannabidiol thérapeutique sont les huiles ou les gélules.

L’huile de CBD est généralement vendue dans un compte-gouttes et le mode d’administration est très simple, il consiste à appliquer quelques gouttes par jour sous la langue et c’est tout. Il peut également être ajouté aux repas ou aux smoothies, si vous trouvez le goût désagréable. Ou vous pouvez opter pour des capsules. Si vous en avez besoin pour atténuer votre inconfort osseux, ces options sont les plus appropriées sur le marché.

Il est clair que les lotions n’aident pas dans ce cas, car l’absorption cutanée est beaucoup plus lente et peut être inefficace. Compte tenu des avantages pour la santé du système osseux et du traitement des maladies qui y sont liées, de nombreuses personnes ont décidé d’essayer des thérapies naturelles avec du CBD, toujours sous la supervision d’un médecin.

Le CBD est-il sûr à consommer?

Il est normal que, sachant que le CBD est extrait de la plante de cannabis ou de marijuana, vous vous demandez si son utilisation est sûre. Eh bien, détendez-vous car cela peut faire plus pour votre santé que contre elle. Pour commencer, vous ne serez pas drogué après l’avoir utilisé, vous n’aurez pas d’hallucinations ni ne resterez collé au canapé. En effet, il n’a aucun effet psychoactif. La pire chose qui puisse arriver, c’est que vous vous détendiez beaucoup. Vraiment.

Cependant, comme il faut s’y attendre, chaque substance qui pénètre dans notre corps peut provoquer des effets secondaires. Bien qu’il n’y ait pas eu de chaos de cannabis ou de surdosage de CBD, et encore moins de décès, vous pouvez vous sentir somnolent, sécheresse de la bouche, fatigue, étourdissements ou diminution de l’appétit si vous n’êtes pas habitué à l’utiliser. Dans tous les cas, une dose plus faible peut contrôler ces effets.

Il existe des études menées dans des boîtes de Pétri dans lesquelles il a été observé que le CBD pouvait réduire la capacité de fertilisation et inhiber le métabolisme des médicaments hépatiques. Cela peut se produire car le CBD interagit avec l’enzyme cytochrome P450 (CP450), nécessaire pour métaboliser les médicaments qui transitent par le foie. Comme vous pouvez le voir, il ne s’agit pas d’effets graves. Cependant, il est préférable de consulter un spécialiste avant de consommer du CBD, surtout si vous souhaitez l’utiliser pour renforcer vos os.

conclusion

L’application du cannabis médicinal n’est pas massivement répandue en raison de problèmes juridiques dans le monde. Cependant, il est indéniable que de plus en plus de personnes d’âges différents sont enclines à expérimenter cette plante ou ses dérivés, quelle que soit l’évolution de leur législation. Le cannabis existe depuis des millénaires et la découverte du CBD n’a fait qu’améliorer ses bienfaits, y compris les os.

L’usage exclusivement récréatif de la marijuana n’est pas passé de mode. Cependant, cela a cédé la place à des fins thérapeutiques. D’autres l’utilisent pour soulager la douleur, s’endormir ou réduire les niveaux d’anxiété. Même les personnes âgées ont rejoint cette expérience. Ici, vous avez vu comment le cannabis et le CBD en particulier peuvent vous aider à améliorer la santé de vos os.

Que ce soit pour réduire ou peut-être remplacer les médicaments traditionnels, les cannabinoïdes peuvent être un complément aux traitements allopathiques, en particulier à faibles doses. La recherche et la diffusion des résultats est l’alternative pour lutter contre la marginalisation et les stéréotypes associés au cannabis et ainsi ouvrir des portes sur le monde de la science et de la médecine aujourd’hui. Vos os ont un grand allié dans le CBD, bien que vous deviez attendre que la recherche et les traitements avancent pour pouvoir l’utiliser pleinement.

Catégories
Blog

Comment le CBD et les autres cannabinoïdes interagissent-ils avec notre système immunitaire?

introduction

Certaines personnes ont tendance à tomber malades plus facilement et plus fréquemment que les autres, d’autres sont plus sujets à la grippe ou aux maladies virales, pour ne citer que quelques exemples. C’est peut-être parce que votre système immunitaire (SI) est affaibli ou ne fonctionne pas à 100%. Le CBD et d’autres cannabinoïdes pourraient peut-être booster votre système.